Partagez|

Aela C. Derrien - Donne des cookies :3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar


Sixième Année S

Sixième Année S



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 26
◗ CRÉDITS : Tumblr

MessageSujet: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Jeu 27 Juin - 19:53

Aela Cassandra Derrien
16 ans - 1984
Nadia Esra - Crédits
Hé, salut toi ! Comment ça, tu sais pas qui je suis ? Je m'appelle
Aela Cassandra Marie-Élisabeth Anaïs Inizan Derrien, Inizan étant le nom de jeune fille de ma mère, et Derrien, celui de mon père qui signifie "de bonne lignée", rien que ça! Je vous l'accorde, c'est pompeux.
. Mais généralement, on me surnomme
Ela, ou El, pfu comme si Aela n'était pas déjà assez court
. Je suis né(e) le
1er Décembre 1984
, et si tu sais compter, tu pourras en déduire que j'ai
16 ans "et demi", très important
. Je suis originaire de
Cornouailles
et je suis donc
Anglaise, bien qu'ayant des racines Françaises. En effet mes grands-parents ont fuit la France peu de temps avant la naissance de mon père, mais je reste enracinée au pays, il n'y a qu'à voir mon nom. Si je m'y rend de temps en temps, je suis tout de même née en Angleterre.
, logique. Question cœur, je suis
hétérosexuelle, des garçons et rien que des garçons
et
je suis tout a fait disponible
, même si ça ne te regarde pas tant que ça (à moins que tu ne veuilles m'inviter à prendre un thé chez Madame Pieddodu ? Hum, attends... T'as vraiment cru que j'allais dire oui ?) Bref. Mon sang est
tout ce qu'il y a de pur. Enfin... C'est ce que les parents disent pour faire bonne figure mais... J'en mettrais ma main à couper que tout ceci est faux. Je crois qu'un moldu est entré dans la famille il y a de cela quelques générations, et ainsi brisé notre pauvre arbre généalogique. À votre avis pourquoi fuir notre pays d'origine ? Pour tenter d'étouffer l'affaire bien sur! D'ailleurs je crois que le-dît moldu n'a pas fait long feu dans notre chère famille, juste assez de temps pour mêler son sang au notre. Mais chut c'est un secret! Alors, cela fait-il de moi une sang-mêlé ? Nous n'allons pas chipoter pour si peu, n'est-ce pas?
, et je dois avouer que
finalement je m'en fiche comme d'un Veracrasse, même si ça n'a pas toujours été ainsi
. En tous cas, il parait que ce n'est pas le genre d'info qui influe le Choixpeau. De toute façon, ça a beau être un bout de tissu rapiécé, je suis certain(e) qu'il sait que je suis fait(e) pour
Serpentard. Enfin on m'a bassinée avec ça toute mon enfance. C'est vrai que j'ai toutes les qualités pour y aller. Mais aujourd'hui tout à changé, et Gryffondor pourrait très bien me tendre les bras aussi ! Ou peut être Poufsouffle même si je ne suis pas vraiment travailleuse...
. Ouais, je sais, c'est la classe ! Hogwarts gère, en même temps, malgré Dumby qui passe pour un fou furieux avec ses Hogwarts Games. A ce propos, je trouve
ça totalement flippant. Si les remporter apporterait fierté et honneur à ma famille, je crois que je tomberais dans les pommes si jamais mon nom était appelé. Non mais vous me voyez combattre les colosses dans l’arène moi et mon petit gabarie? Pourtant si tout ça arrive, je jure de me battre avec l'énergie du diable, personne n'aura si facilement ma peau, foi d'Aela ! Mais j'avoue qu'un truc m'échappe, Potter était censé être l'élu non ? Pourtant il semblerait qu'il soit mort et Vous-Savez-Qui encore bel et bien présent. Pourquoi le prochain ferait-il la différence ? Enfin, j'espère que ce n'est pas une sorte de tradition que de zigouiller tous nos élus!
. Mais ce n'est que mon avis. Tant que personne ne fait de mal à
Oups. Ce n'est pas un hasard si mon chat porte un tel nom, il traîne tellement dans mes jambes que c'est le mot que je répète le plus de fois en sa présence! Il est très facile à reconnaître puisque les quelques poils blancs présents sur sa tête noire font penser à des moustaches. Je crois aussi qu'il n'a pas aimé le jour où une casserole est tombée sur sa tête, il louche un peu depuis ce jour là...
, ça me va, de toute manière. Et sinon, tu es vraiment certain que tu n'as jamais entendu parler de moi ?
Le Choixpeau est un sale curieux
Hé, salut toi ! Encore un nouveau sorcier, je commence à me sentir seul dans ma confrérie des chapeaux parlants, moi... Mais au moins, je n'ai pas besoin d'outils particuliers, alors qu'un sorcier sans sa baguette, il est carrément mal parti. Je suis sûr que t'en as une, alors fais pas ton petit cachottier, dis-moi comment elle est !

Je me souviens comme si c'était hier de l'achat de ma baguette. J'étais un peu désespérée, je l'avoue, car ma mère voulait à tout prix une baguette sur-mesure, la même que la sienne qui elle-même la tient de ma grand-mère. Aubépine je crois, une histoire de pureté à laquelle elle tenait et tient toujours autant. Elle réclamait également un ventricule de cœur de dragon, pour la force il me semble. Moi j'avoue que je m'en fichais pas mal, tout ce que je voulais c'était ma baguette! Je me souviendrai toujours de la tête qu'elle a fait quand mes doigts se sont refermés sur le bois sombre. Il ne s'est absolument rien passé! Heureusement elle n'a pas fait de scandale, et s'est finalement décidée à me laisser essayer maintes et maintes baguettes selon certains critères.

Ce n'est qu'une vingtaine de minutes plus tard que ma peau a enfin rencontré ce qui m'a complété. Comme une bouffée d'oxygène je me suis bien demandée comment j'avais pu faire avant. La force a déferlé dans mes veines, une chaleur c'est rependue dans chaque parcelle de mon corps. Croyez moi j'étais prête à affronter le monde à ce moment là! Seule avec ma belle baguette couleur miel. Une petite baguette très simple, de 22,8cm. On dit que la longueur s'accorde souvent avec la taille de la personne, ce que je peux confirmer! L'érable, lisse et clair qui aujourd'hui encore me fais penser au miel, se fond parfaitement dans ma main, comme une extension de mon membre. Déjà cette baguette sentait celle que j'allais devenir et renfermait les qualités et je prône : indépendance, liberté, sens de l'observation. Associée à la plume de phénix, ce cœur qui peut manifester une capacité à agir seule et qui semble si exigeante lorsqu'il s'agit de trouver un propriétaire. Une baguette difficile à apprivoiser et dont l'allégeance ne se gagne pas facilement. C'est vrai que j'ai eu quelques problèmes au début, mais aujourd'hui on s'accorde parfaitement, il suffisait que je découvre qui je suis vraiment.


En fait, je viens de me rendre compte que je m'en fiche complètement. Parlons d'un truc plus intéressant... On a tous nos odeurs préférées. Moi, c'est celle du parchemin neuf déroulé chaque année, de la poussière de mon étagère dans le bureau de Dumbledore, et de la lasure de mon tabouret. Hé, ne te moque pas ! Tu crois vraiment que ton Amortentia est meilleur que le mien ? J'en doute, mais dis toujours.

Oui, bien sûr j'ai déjà eu l'occasion de sentir de l'Amortentia, et si je pouvais en porter une fiole sur moi je le ferais, sans hésitation! Alors je vais essayer de te dire ce que je sens, et tenter de te montrer l'effet que ça me fait. Voyons... Tout d'abord je sens... La mer! Ça me donne presque envie de fermer les yeux, j'imagine le vent et le sable chaud, le cri des mouettes et le bruit des vagues qui s'écrasent sur les rochers. C'est doux, c'est salé et sa chatouille le nez. Puis il y a l'odeur de la forêt humide, et la pluie en fin d'été. Celle des madeleines sortant du four et même parfois, celle de... Non ça c'est trop privé. Tu as eu ce que tu voulais ?


Mouais, je suis pas convaincu. Bon, continuons. Quel est ton épouvantard, mon petit ? N'essaie même pas de me faire croire que tu n'as peur de rien, même moi je suis effrayé par un truc ! Si je te le dis, tu réponds à ma question, d'accord, donnant-donnant ? Bon. Moi, j'ai horreur des poux. En tant que chapeau, tu comprends bien que voilà, quoi. Allez, à ton tour, maintenant :

Hum... Epouvantard tu dis ? Oui je me souviens de ce cours de défense contre les forces du mal. Quand je suis arrivée face à la créature, ce fut l'air plein de défis, persuadée qu'elle ne trouverait rien, puisque je n'avais pas réellement d'animal ou de Merlin seul sait quoi d'autre en tête, qui puisse m'effrayer dans cette classe. C'est vrai quoi, certains ont eu droit à un serpent, une araignée, une main coupée et j'en passe. Pour moi ce fut une révélation, quelque chose à laquelle je m'obligeais à ne pas penser en temps normal. Le teint horriblement pâle, presque verdâtre, de longs cheveux noirs cachant son visage squelettique. Ses orbites sont vides et pourtant je sais qu'elle me fixe. Elle ouvre alors la bouche et pousse un cri à m'en glacer les os. Et oui, vous l'aurez deviné : c'est le spectre de la mort. Je ne vous dit pas la frousse que j'ai eu! Impossible de me concentrer avec ces hurlements! Et si ce n'est pas embarrassant, rencontrer sa pire frayeur devant une classe entière. La peur de la mort ce n'est pas bon. Pas pendant les HG.


J'avoue que maintenant que tu le dis, je suis pas super rassuré. Mais courage, en plus j'en ai bientôt fini avec mes questions. Je sais que le Patronus est un sortilège super compliqué, mais j'imagine que tu sais plus ou moins la forme que le tien prend, ou prendra, non ?

On dit que l'animal reflète la personnalité de la personne. Mon patronus prend la forme d'un loup argenté, bien plus gros que la moyenne. Peut être qu'il reflète ce que j'ai à l'intérieur, oui je sais je suis minuscule, mais je crois qu'il est là pour rappeler la force de mon caractère. Au début je pensais qu'il m'était apparu de part mon côté fort et dominant, voulant toujours avoir le dernier mot. Il est vrai qu'à l'époque j'étais plutôt hautaine et cassante, voulant être au dessus des autres. Maintenant je sais qu'il n'est pas sans rappeler la force de mon caractère. Têtue, avide de liberté et sauvage. Avez-vous déjà essayé d'apprivoiser un loup? Il pourra vous obéir, faire ce qui lui est demandé l'espace d'un instant. Mais tôt ou tard il brisera ses chaînes. L'appel du dehors est trop fort. Écoute, tu entendras peut être le hurlement de ses semblables qui lui rappelle qu'il a force de liberté.


Et pour finir, tu dirais que tu es plutôt...
POUR COCHER UNE CASE, IL SUFFIT DE REMPLACER "unchecked" PAR "checked"

Harpies de Holyhead
Bièraubeurre
Licorne
Échecs (version sorcier)
Chocogrenouilles
Les Trois Balais
Dumby
Poudre de Cheminette
La Gazette du Sorcier
Mimi Geignarde


Canons de Chudley
Whisky Pur Feu
Hippogriffe
Quidditch
Dragées Surprises de Bertie Crochue
Chez Madame Pieddodu
Voldy
Transplanage
Le Chicaneur
Peeves

Et sinon, toi, ça va ?
Alors comme ça, tu veux en savoir plus sur moi IRL ? Tu serais pas du genre un peu trop curieux, par hasard ? Enfin bref, moi c'est
Joy
, je suis
Une fille]
, et j'ai
18 ans
. Ça te fait une belle jambe, de savoir ça, hein ? Bon, continuons. Si j'ai connu ce forum absolument merveilleux à l'ambiance indescriptiblement géniallissime (ou comment les admins se jettent des fleurs grâce à un questionnaire *pastaper*), c'est grâce à
Grâce à des membres ici présents que je connais bien \o/
, et d'ailleurs je pense qu'il est
Il a l'air chouette comme un hibou *-*
. Et vu qu'on se débarrasse pas de moi aussi facilement, tu devras me supporter
À peu près... Tous les jours si je peux
. Voilà, je pense que maintenant, tu en sais suffisamment sur moi. Quoique, non, attends ! J'allais oublier :
Ok par Blue
. Maintenant, c'est bon. Allez, file, ou McGonagall va râler parce que tu traînes encore dans les couloirs !




Dernière édition par Aela C. Derrien le Mer 3 Juil - 22:10, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sixième Année S

Sixième Année S



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 26
◗ CRÉDITS : Tumblr

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Jeu 27 Juin - 20:27

Le Chevalier du Catogan
raconte sa vie trépidante
Oyez oyez ! Je suis le Chevalier du Catogan, et sans me vanter, je suis probablement le tableau le plus réussi de tout Hogwarts, et ce n'est pas peu dire. Quand même, admire ces beaux coups de peinture ! Je suis sûr que tu est vert(e) de jalousie ! Il faut dire que toi... Ton miroir doit prendre peur, parfois, non ? Je rigole, cher(e) ami(e), je rigole. (Ou pas, haha !)

Frustrée, oui je suis frustrée. De ma taille! Je fais exactement 1m64. J'ai supplié qu'on m'accorde le mètre soixante-cinq, mais rien n'y fait! Comment réaliser de grandes choses si personne ne vous prend au sérieux et vous regarde comme si vous étiez un adorable petit bout de chou? Proportionnelle à ma taille, je dois peser pas loin de 50kilo toute mouillée! Oui je suis un petit gabarie! Mince et élancée, je suis d'une souplesse à en faire pâlir de jalousie un singe. Au moins un point positif me direz vous. J'envie assez les filles qui ont ce qu'il faut là où il faut, il faut dire que niveau poitrine, ce n'est pas encore tout à fais ça. Je ne dirais pas que je suis une planche à pain, mais quelques bonnets en plus seraient les bienvenues.

Ensuite, et pour le plus grand désespoir de ma mère, je suis née rousse, et frisée. Une longue chevelure ondulée et flamboyante qui ne manque pas d'attirer le regard. Aujourd'hui je les bénis, avec ma petite taille au moins on me remarque un minimum! Enfant, j'avais l'habitude de les lisser, ma mère passait tous les matin pour s'en occuper à l'aide de sa baguette, puisqu'elle a horreur des frisottis. Mais aujourd'hui je les préfère au naturel, ne les disciplinant que quand je rentre à la maison. Je me suis récemment fait une frange et j'avoue que le résultat n'est pas mal, enfin je crois. J'ai pris l'habitude de couper moi même mes cheveux aux ciseaux et j'ai fait de grands progrès, croyez moi... Enfant, je rêvais d'avoir les yeux bleus de ma mère, elle qui a cette capacité à faire taire les gens d'un regard de glace. Il fut un temps où j'aurais adoré faire ça! Mais j'ai hérité des yeux verts de mon paternel. Pas très impressionnant, comment paraître dangereuse avec un regard de biche? Sans compter qu'ils sont immense, on dirait un hibou! J'ai une peau lisse, tout à fait correcte et des dents blanches parfaitement alignées. Heureusement d'ailleurs, mon sourire est peut être ma seule arme de séduction...


Bon, d'accord, tu es presque aussi canon que moi. Et sinon, avant de te quitter pour de nouvelles aventures, es-tu aussi facile à vivre, courageux(se) et modeste que moi, que je revienne te voir en temps en temps ? Ou tu es aussi insupportable que la Grosse Dame qui passe son temps à piailler sur ses airs d'opéra ? Je blague, ne t'en fais pas. Personne ne peut rivaliser avec la Grosse Dame...

Insupportable tu dis? Pfu, mais n'importe quoi, tu t'es vu toi à harceler tout le monde au château? Bon voyons voir... Je vais essayer d'être la plus précise possible, mais je te préviens que si tu as le malheur de répéter quoi que se soit je brûle ta toile! Bon... Je n'aime pas vraiment parler de ce que j'ai été puisque aujourd'hui ce genre de fille me fait vomir, mais allons y.

Menton dressé et regard fier, je crois avoir foudroyé à peu près tout le monde du regard. Il faut dire que j'ai grandi avec des idéaux différents de certains et qu'on me répète depuis que je suis née que les sang-purs sont au dessus des autres. Je refusais de me mélanger, me méfiais des autres ou les ignorais superbement. J'ai honte de le dire mais oui, je me sentais bel et bien au dessus d'eux. J'étais persuadée que les né-moldus étaient des voleurs de baguette et que je ne devais surtout pas les approcher. Rusée, je n'hésitais pas à manipuler sous mes airs angéliques. J'ai été méchante, insultante et probablement déjà vue comme une garce pourrie gâtée dès ma première année dans mes petites robes. Rompue aux bonnes manières, je regardais d'un air réprobateur les gosses de mon ages qui jouaient et crapahutaient. Je pense bien en avoir insulté plusieurs de « sang-de-bourbe » dès mes premiers jours. Calculatrice et perfide, je sais m'être montrée fourbe, sournoise et mauvaise. Une vraie Derrien!

Mais je crois, enfin je suis sûre d'être différente de mes parents aujourd'hui. J'ai peut être mis du temps à le comprendre, mais je ne suis pas aussi sournoise qu'eux. J'ai donc commencé, en grandissant, à prendre peu à peu mes propres décisions et à réfléchir par moi même, parfois même je me rebellais contre l'autorité parentale. Ils ne savaient pas vraiment d'où me venait cette « tare », ils ont dû penser à une crise d'adolescence passagère. Je ne le sais pas moi même, mais je crois que Poudlard m'a ouvert les yeux. Les HG m'ont ouverts les yeux. J'ai beau appartenir à une famille de sang-pur, je ne suis pas à l'abri du tirage au sort, et si ma mère m'encourage à me porter volontaire ou au moins tente de me mettre dans la tête que se serait bien pour la famille, moi ça ne me tente pas. Bien sûr devant elle je me tais et garde un visage impassible, mais quand j'ai réalisé que je pouvais être la prochaine, ce que c'était que d'être envoyée dans une arène pour m'entre-tuer avec mes camarades, j'ai ouvert les yeux : je ne vaux pas mieux qu'eux, nous sommes sur un pied d'égalité. Ils ont aussi peur que moi, chacun pris pour ne pas être le prochain et pour ne pas voir ses amis poussés dans l’arène. J'ai mis du temps à m'en rendre compte, nous entrons dans le 21ème siècle et aujourd'hui plus personne ne nous sauvera sous prétexte que nous avons le sang pur. Je crois que c'est la vraie moi qui est finalement sortie vainqueur de ce bourrage de crâne qu'on m'infligeait et qu'on tente encore aujourd'hui de m'infliger. Je suis bien trop intelligente pour ne croire que ce que l'on me dit. C'est comme ça que je me suis ouverte aux autres petit à petit, apprenant que la vie ne se résumait pas qu'au leçons particulières et au protocole. Je suis devenu une toute autre fille, comme si une bombe avait explosé.

Aujourd'hui on ne me regarde plus de travers ou avec méfiance, j'ai quitté ma démarche droite et princière pour une plus souple et dansante. Un sourire accroché aux lèvres, je me fiche désormais du sang et bavarde volontiers avec à peu près tout le monde. Je crois que c'est l'un de mes plus gros défauts, je ne peux m'empêcher de parler sans arrêt. Je crois aussi avoir un énorme problème avec les règles, maintenant j'en suis allergique! Têtue, quand j'ai une idée en tête, rien ne peut m'arrêter ce qui peut parfois déclencher des catastrophes... Je suis une vraie casse-cou qui me lance tête baissée à l'aventure. J'avoue avec gardé un côté capricieux, il me faut tout et tout de suite, je peux m'énerver facilement. Impatiente et impétueuse, j'aime que les choses soient faites vites et biens. J'ai bizarrement développé un sens aigu de la justice, pas question de laisser quelqu'un s'en prendre aux plus petits. Après tout je suis moi même minuscule, c'est peut être de la que me viennent toutes ces choses, j'ai besoin de me faire entendre. Il n'est pas rare de me voir me hisser sur la pointe des pieds lorsque je m'énerve et que j'ai un besoin de hurler.

Je suis quelqu'un de franche, quand je pense quelque chose, je n'hésite pas à le dire. On me dit souvent que j'ai la bougeotte, mais ce n'est pas de ma faute, il y a toujours quelque chose à voir, à faire, il se passe 1001 choses dans ma tête! Des idées farfelues, des plans foireux et des rêves de gâteaux au citron. Souvent trop impulsive, j'en deviens imprudente. Quand je me rend compte à quel point j'étais soumise à mes parents, les croyant et obéissant, j'ai l'impression d'étouffer. C'est peut être pour ça que je suis maintenant méfiante vis à vis de ce que l'on me dit. Je ne suis pas naïve pour un sou, oh non! Peut être même un peu parano. Quoi qu'il en soit, aujourd'hui je me suis remise en question, j'ai ouvert les yeux sur mon comportement et la réalité en fin de seconde année, où je me suis alors appliquée à changer, à m'ouvrir aux autres, à m’intéresser et surtout, à tenter de m'intégrer. Ça n'a pas été facile de distinguer le faux du vrai. Mais je n'ai pas envie qu'on se dise en regardant les GH « Tiens, bien fais pour celle-là ! », si un jour j'y suis envoyée. Après tout on est tous dans le même bateau. Je me suis alors redécouverte, une personne sociable et enjouée, qui prend plaisir à boire un verre avec des amis et qui n'a pas peur du ridicule. J'ai développé des valeurs essentielles telles que le partage et la loyauté.
Cependant il reste des traces d'avant, indélébiles qui feront toujours partie de moi. Rancunière je ne pardonne pas facilement. Je peux me transformer en vraie garce si on me cherche trop, j'ai déjà giflé une minette ou deux. Et peut être arraché quelques extensions aussi... Quand je suis en colère je deviens plus ou moins hystérique, fulminante et agressive. Hum... j'ai peu être un fichu caractère finalement...

Mais pas de chichi entre nous, si vous respectez la règle d'or « je te laisse tranquille si tu me laisses tranquille », il n'y a pas de raison que ça se passe ainsi. Souriante, j'aime faire la fête et... de la pâtisserie, bien que je dévore la moitié de la préparation avant de l'avoir fini... Si l'épouvantard avait pu, je suis sûre qu'il se serait transformé en pénurie de nourriture. Grosse mangeuse, je ne suis pas du genre à me priver. Je me demande où tout ça peut bien aller, mais bon... J'aime lire un bouquin tranquillement assise auprès du feu, y faire griller des marshmallow et courir le matin! Tous les sorciers pratiquent le Quidditch, c'est un sport fabuleux je le reconnais, malheureusement j'ai horreur du vide. Ayant le vertige je suis incapable de monter sur un balais bien que mes parents aient insisté pour m'en acheter un. J'ai bien essayé, mais je reste tétanisée et finis par faire une crise... Je crois que le sucre ne me réussit pas non plus, il m'arrive quelques fois d'être somnambule le soir. Je reste globalement aux abords de ma salle commune, mais il m'est arrivée d'entrer dans le dortoir des garçons de septième année, néanmoins la pire fois a été lorsque je me suis retrouvée pieds nus, devants les cuisines. C'est un signe non ? Sinon, je m'essaye au jonglage et aux farces et attrape, j'adore inventer des petits gadgets pratiques.

Niveau cours, je m’intéresse assez à la botanique, à la métamorphose et bien sûr au soin aux créatures magiques puisque j'adore les animaux. Allez savoir pourquoi, je me suis découverte une passion pour la défense contre les forces du mal! Les maléfices c'est mon dada, si je pouvais j'en lancerai à tire-larigot. J'adore également les potions, mais je suis peut être trop enthousiaste, j'aime ajouter une touche personnelle, mais ça vire souvent à la catastrophe... Le mystère des runes m'a toujours passionnée même si je galère à suivre en cours, mais le reste ne m'intéresse carrément pas : histoire de la magie, astronomie, et pire encore : vol! Mais j'ai beau m'intéresser, je suis assez flemmarde, je pense que les devoirs sont une perte de temps.

Bref, j'ai un tempérament de feu et je suis têtue comme un Hippogriffe mais je le vis bien.

C'est l'histoire de la viiiie,
le cycle éteeernel !

Hum... Tu sembles vouloir tout savoir sur moi? Alors naturellement il te manque une pièce du puzzle, sans ça tu ne saurais quoi faire de moi. J'aurai pu te raconter mon histoire, mais ne serait-ce pas mieux de la voir en image? Viens, suis moi et plonge dans la pensine!

«Et qui êtes-vous, dit le fier seigneur, pour que je doive m’incliner si bas ? Rien qu’un chat d’une autre fourrure, et voilà ma vérité vraie. Fourré d’or ou fourré de rouge, un lion, messire, a toujours des griffes, et les miennes sont aussi longues et acérées, qu’acérées et longues les vôtres.» Ainsi parla, parla ainsi, le sire de Castamere, mais les pluies pleurent en sa tanière, et plus personne ne l’entend. Oui, les pluies pleurent en sa tanière, et nulle âme ne l’entend plus.

« The rains of Castamere » Game of Thrones.


4 Décembre 1984. Cornouailles, Sud-Ouest de l'Angleterre.

«Un jour ma princesse, tu feras s'agenouiller devant toi tes sujets. Il faut être craint ma princesse, mais aussi aimée, pour ne pas craindre le soulèvement, alors entretiens l'illusion.»

Il neigeait à gros flocon ce soir là, le petit manoir situé dans la campagne de Falmouth était presque désert depuis quatre jours. Soudain un CRAC sonore raisonna dans la nuit, et deux personnes enlacées apparurent sur le perron. Bientôt elles se séparèrent, et l'homme ouvrit la porte à sa femme. Aymeric Derrien était un homme de grande carrure, aux épaules carrées et aux épais cheveux bruns. Au contraire, sa femme était petite et mince, ses cheveux blonds clairs étaient nattés en une tresse qui reposait sur son épaule. Elle semblait épuisée, et lui, aussi inébranlable d'une statue de marbre, mais leurs yeux souriaient. Anaïs entra à son tour dans la demeure familiale, tenant dans ses bras un paquet douillé où un nourrisson dormait tranquillement. Il fallait dire qu'elle n'avait cessé de brayer depuis qu'elle était née. Inconsciemment son petit poing c'était refermé autour du doigt de sa mère qui la déposa doucement dans son nouveau berceau. Le couple regarda un moment leur petite fille dormir, elle avait mis du temps à arriver, elle c'était faite désirer.

La petite était déjà promise à un grand avenir, son père la voyait déjà mariée à Xavier Loarer, le jeune fils de son ami aujourd'hui âgé de deux ans. Sang-pur, il assurerait la descendance et la pureté de la famille. Il regrettait de ne pas avoir eu de fils qui aurait perpétué le nom des Derrien, mais peut être aurait-il plus de chance avec le prochain. Sa femme au contraire, était ravie d'avoir une fille à qui elle pourrait apprendre l'art du piano et de la harpe, qui serait aussi gracieuse et maniérée qu'elle et pour qui les jeunes hommes au sang-pur se battraient. Elle espérait bien que sa fille aurait la chance de tomber amoureuse d'un sang-pur. Anaïs était persuadée que son enfant serait une sorcière formidable, à qui elle apprendrait les valeurs qu'elle prônait. Si elle semblait avoir les yeux verts de son père, elle était persuadée que ses cheveux clairs deviendraient un jour aussi blonds que les siens.

En silence, les deux parents sortirent finalement de la chambre et fermèrent la porte sur laquelle le prénom de l'enfant était déjà gravé : Aela.


21 Novembre 1992, Cornouailles sud-ouest de l'Angleterre.

«Un jour je chevaucherai un dragon, il m'emmènera faire le tour du monde et s'appellera Joseph.»

À pas furtifs, Aela s'approcha du bureau de sa mère, sur ses talons, un énorme chien noir et poilu comme un ours marchait tranquillement. L'animal avait été un cadeau pour ses cinq ans, elle avait choisi la boule de poil noire et toute ronde qui embêtait ses frères et sœurs. Malheureusement, peu habitués aux animaux, les Derrien n'avaient pas réalisé ce qu'ils venaient d'adopter pour satisfaire le caprice de leur fille. En effet en trois ans, le chiot était devenu un molosse de 71cm pour 68kilo. Mais d'un côté il était utile puisqu'il occupait la gamine pendant que ses parents travaillaient. Aymeric avait construit pour sa fille une petite charrette que son chien tirait patiemment à travers le domaine. À la suite du molosse, trottinait un chat qu'Aela avait recueilli pour soigner sa patte cassée. L'animal était noir, seul des poils blancs au dessus de sa gueule faisaient penser à des moustaches. Elle avait voulu l'appeler Monsieur, mais elle avait dû se résoudre à le baptiser «Oups» puisqu'elle ne cessait de le répéter quant il était dans les parages tant il traînait dans ses jambes. Elle avait fait tomber une casserole sur sa tête en tentant d'attraper l'ustensile pour faire un gâteau, perchée sur une chaise, et le pauvre animal semblait loucher quelque peu depuis.

Aela posa ses mains contre la porte du bureau et y colla son oreille. Mais elle n'entendit rien, sa mère n'était pas occupée à discuter avec quelqu'un via la cheminée, elle pouvait donc entrer, normalement. S'appuyant d'un pied sur l'autre, la gamine lissa sa jolie robe et remit en place le ruban qui nouait ses cheveux en une tresse. Il fallait dire que sa mère n'aimait pas être dérangée quant elle travaillait, mais elle avait quelque chose d'important à lui dire. Elle frappa alors trois petits coups et passa la tête à l'intérieur.

- Que veux-tu Aela ? Demanda sa mère en soupirant. Tu sais que je travaille, alors dépêche-toi s'il te plaît.

La jeune sorcière entra, suivie de ses animaux, ce qui ne manqua pas de provoquer un froncement de sourcil de la part de sa mère.

- Je t'ai déjà dit que Bidule devait rester dehors.
- J'ai trouvé ce que je veux pour mon anniversaire, répliqua Aela sans écouter sa mère.
- Je t'en pris ne me dit pas que tu viens encore me demander un dragon? Je t'ai déjà dis que c'était impossible.

Une moue boudeuse déforma les traits de l'enfant avant qu'elle ne soupire fortement à son tour, levant les yeux au ciel. Elle s'approcha alors du bureau et déposa le livre des Créatures magiques que son père lui avait un jour ramené. Désespérée, Anaïs se pinçait l'arrête du nez au fur et à mesure que sa fille tournait les pages, en murmurant «non Aela, tu ne peux pas avoir d'Hippogriffe», «non Aela, un Kelpy n'est pas un animal de compagnie et un farfadet encore moins.», ou encore «on ne peut pas adopter de licorne!». Commençant à s'impatienter, la mère referma le livre.

- Aela tu ne peux pas avoir de créatures magiques ici. C'est impossible.
- Pourquoi pas? Trépigna-t-elle, agacée.
- Parce que ce ne sont pas des animaux de compagnie, elles peuvent être dangereuses.
- Une licorne, ce n'est pas dangereux.
- Un licorne serait malheureuse ici, elle a besoin de place, ce n'est pas comme un cheval ou un poney de compagnie.
- Très bien... Alors je veux un poney! Conclut Aela après quelques secondes de réflexion.

Lasse de cette discutions, la femme posa une main sur son front et fit signe à sa fille de s'en aller.

- Très bien, j'en parlerai à ton père.
- Un blanc, insista la jeune fille avant de se retirer.

Un large sourire aux lèvres, Aela sautilla jusqu'à la serre où son élevage de chrysopes l'attendait.


1er Septembre 1994, Poudlard Express.

«Un jour je serai comme un loup qu'on veut dresser : je ferais ce qu'on m'a appris...»

La brume était tombée sur Londres ce jour là, et même en plein jour les phares des voitures étaient allumés. La famille Derrien était arrivée la veille part Portoloin et avait réservé une chambre pour la nuit. Anaïs tenait absolument à acheter quelques robes supplémentaires à sa fille, «au cas ou», et Aela s'était laissée entraîner, lasse de répéter qu'elle n'en voulait pas. La jeune fille avait bien mûri et avait déjà tout d'une jeune fille aux bonnes manières. Elle avait été élevée avec des idéologies de sang-pur, prônant la pureté et visant la perfection. La sorcière avait appris l'art du piano et de la harpe, mais aussi le noble sport qu'était l'équitation. Aela avait tenu à pousser elle même son chariot et n'avait pas hésité devant le mur magique à franchir, marchant vers lui le menton droit et le regard impérieux. Néanmoins, même la jeune fille la mieux élevée n'aurait pu s'empêcher de dévorer le décors du regard. Il était clair qu'elle n'avait pas assez d'yeux pour tout voir : la locomotive rouge étincelante, les hiboux, les chats, les crapauds, les groupes d'élèves qui s'échangeaient les dernières farces et attrape et ceux qui montraient à leur camarade un sortilège trouvé dans divers livres.

- Tsss, il y a encore de la racaille cette année. Non mais regarde moi ces moldus, plantés comme des idiots avec leur yeux ronds, grinça Anaïs. Fais attention à toi Aela, ne parle pas à n'importe qui, ils sont plus nombreux qu'on le croirait.
- Ne t'en fais pas maman, sourit Aela. Je les reconnaîtrais, l'incompétence est visible chez ces gens là.

Le couple esquissa un sourire devant les propos de leur fille. Mais déjà le train siffla trois fois annonçant un départ imminent. La jeune fille embrassa ses parents et se hâta de monter, déjà désespérée par les cris d'hystérie des autres gamins. Elle trouva un wagon vide et s'y installa. Peu de temps après elle fut rejoins par deux sorcières et un sorcier, heureusement tous trois de sang-mêlé, chose qu'elle avait réussi à leur cracher au bout de quelques minutes, l'air de rien. Aela resta stoïque tout au long du voyage, déclinant l'invitation de ses camarades qui lui offraient des friandises. Elle prenait plaisir à leur dire tout ce qu'elle savait sur Poudlard, car si certains parents préféraient en dire le moins possible à leurs enfants pour qu'ils aient une véritable surprise, ce n'était pas le cas de la jeune aristocrate. Elle n'hésita donc pas une seule seconde à étaler sa science non sans les regarder d'un air supérieur.

Une fois arrivée à la gare de Pré-Au-Lard, Aela suivit ses camarade et monta dans une barque, les jambes quelque peu tremblotantes. Une fille brune la rejoignit quelques seconde après, bientôt suivie par une deuxième. Mais cette dernière, une blondinette coiffée d'un serre-tête, fut stoppée net par la première.

- Attends, je crois que je t'ai vu toi à la gare. Tes parents sont des moldus non ? Demanda-t-elle d'un ton doucereux.
- Oui c'est bien ça, j'ai une chance incroyable d'être ici! Je n'y croyais pas au début, et mes parents non plus.
- Oui, vous êtes assez simple d'esprit vous autres. Va donc te trouver une autre barque, celle ci est déjà occupée.
- Les gens douteux c'est par là bas, souligna Aela avec un geste de la main. Ne t'en fais pas, ils verront bien vite que c'était une erreur et tu repartiras par le prochain train, alors je te conseille de ne pas défaire trop vite tes bagages.

Aela échangea un sourire entendu avec la brunette et ricana.Affirme toi dès le début, montre leur qui tu es et surtout, ne te laisse pas marcher dessus, lui avait dit sa mère. Il est grand temps que Poudlard retrouve la renommée qu'on lui connaissait. Le pouvoir appartient à ceux qui se donnent les moyens de l'atteindre.Les sang-purs se devaient de reprendre les rênes, il était grand temps que le monde retrouve l'ordre originel, et ils étaient en bonne voie depuis que Vous-Savez-Qui était revenu des ténèbres.


30 Juillet 1995, Cornouailles, sud-ouest de l'Angleterre.

«Mais un jour, le loup en aura assez d’obéir, et montrera les crocs pour le montrer.»

Aela était dans sa chambre, assise devant son miroir. L'été était particulièrement chaud, la fenêtre était ouverte et une légère brise venait la rafraîchir. Ce soir, elle devait se rendre avec ses parents au manoir des Greengrass où avait lieu une sorte de réception ennuyeuse. Daphnée et Astoria étaient déjà âgées et refusaient la plus part du temps de s'encombrer d'une gamine de douze ans. Elle espérait qu'il y aurait cette fois, des enfants de son age. Assise devant sa coiffeuse argentée, Aela attendait patiemment que sa mère en ait fini avec ses cheveux. En effet Anaïs avait été déçue de voir qu'en grandissant, sa chevelure ne devienne pas blonde, mais belle et bien rousse. Et frisée par la même occasion! À l'aide de sa baguette, elle s'appliquait à lisser et discipliner les cheveux rebelles de sa fille.

- Je suis vraiment obligée de venir? Demanda encore une fois Aela en soupirant.
- Ne sois pas idiote, bien sûr que oui! Tu te rends compte du temps que ça nous a pris pour nous mélanger? Crois-tu qu'on a été accueillis à bras ouverts?
- Non bien sûr mais...
- Aela ne discute pas. Tes grands-parents ont tout quitté pour nous donner une meilleure vie, à la hauteur de notre rang. Tu te souviens?
- Bien sûr, soupira la jeune fille. Ils ont quitté la France pour s'installer en Angleterre et servir Tu-Sais-Qui aux côtés des Mangemorts.
- Exactement. Ils ont mis du temps à s'habituer aux coutumes anglaises, à apprendre la langue et à pouvoir prétendre avoir leur confiance. Malheureusement le Seigneur des Ténèbres a disparu alors que ton père et moi finissions nos études. Les Mangemorts étaient traqués et arrêtés, heureusement personne n'est jamais remonté jusqu'à nous, il n'y avait que des soupçons, aucune preuve. Tes grands-parents sont retournés en France, mais ils nous ont laissé un beau cadeau.
- Oui, je sais : nous sommes plus proches de lui qu'eux à leur arrivé, nous parlons anglais et sommes intégrés dans la société. Nous ne sommes pas «les étrangers», récita Aela.
- Sur un autre ton jeune fille, la réprimanda Anaïs en tirant un peu plus fort sur une mèche de cheveux.
- Hé!
- Tu as bien de la chance d'être née dans cette famille et à cette époque! Quant le Seigneur est réapparu, nous n'étions pas présent, aujourd'hui nous avons la chance d'entrer petit à petit dans le cercle, dans lequel mes parents sont entrés autrefois. Les Greengrass sont une famille influente et on s'entend très bien avec eux. Alors oui, tu es obligée de venir. Sinon se serait perçu comme un manque de respect.
- D'accord, d'accord, je viendrais, capitula Aela en fixant avec horreur le chapeau que sa mère lui enfonça sur la tête.


22 Mars 1996. Poudlard.

«Une jour, je comprendrai que tout qu'illusion.»

L'hiver s'était installé depuis quelques semaines, il avait repris ses droits et déversait ses pluies glacées sur la région. Des nuages bas, gris et menaçants se déplaçaient continuellement au dessus d'eux comme une ombre menaçante. Aela avait très peu dormi cette nuit là, elle qui pourtant était une grosse dormeuse avait été agitée. La peau livide et des cernes sous les yeux, elle avait enfoncé un bonnet vert sur sa tête et était sortie prendre l'air dehors. La jeune fille c'était posée devant le lac où les gouttes de pluie tombaient en formant de larges cercles sur l'eau sombre. Elle sentait à peine le froid tant elle était perdue dans ses pensées. Les images des HG de la veille tournaient en boucle dans sa tête. Sa mère lui avait pourtant assuré que les sang-purs ne pouvaient que gagner, or l'une d'elle s'était faite tuer hier. Une jeune fille qu'Aela connaissait plus ou moins pour l'avoir vue lors de soirées. C'était la première année, les jeux avaient révolté certains parents qui avaient retiré leurs enfants, mais certains y avaient tout de même été envoyés pour apporter une certaine gloire à leur famille, et les Derrien n'en attendaient pas moins d'Aela. Ils avaient craint un long moment que leur fille ne soit une cracmol, en effet ses pouvoirs s'étaient manifestés bien tard, vers dix ans peut être. Mais ce jour là elle avait presque provoqué un incendie dans le salon. Les flammes dans la cheminée avaient redoublée d'intensité jusqu'à sortir de l'antre pour venir lécher le parquet. Le phénomène eu tôt fait de calmer le caprice de la jeune fille qui avait regardé la scène, incrédule. Heureusement son père avait réagit assez vite, et remis de l'ordre d'un coup de baguette, partagé entre le soulagement et la colère.

Mais aujourd'hui, Aela ne se sentait pas aussi forte et invincible que le jour là, quant elle avait joué avec le feu. Au contraire, elle ne sentait minuscule et impuissante. La jeune sorcière tira sur les manches de son pull et essuya les larmes et les gouttes de pluie qui coulaient sur ses joues, ainsi que son nez. La réalité lui revenait en pleine face, par Merlin comment avait-elle pu être aussi aveugle? Comme s'ils allaient faire la différence, comme si les sang-pur seraient protégés ou favorisés dans l'arène! De rage, la deuxième année arracha le ruban couleur pêche qui nouait sa tresse, l'attacha autour d'un galet et le lança de toutes ses forces au milieu du lac qui l'englouti aussitôt. Elle dénoua alors ses cheveux roux qui frisaient déjà au contacte de la pluie et cria aussi fort qu'elle le pu. Elle avait de plus en plus de mal à tenir son rôle, loin de ses parents pour lui rappeler comment agir et se tenir, Aela laissait peu à peu de côté le protocole et les bonnes manières pour vivre une vie d'enfant normal. Se rouler dans la neige, se goinfrer, acheter des friandises et des farces et attrapes, chahuter et faire des batailles de nourriture. Elle sentait bien au fond d'elle qu'elle commençait à réfléchir par elle même, qu'elle s'ouvrait et voulait parfois défier les règlements. Elle n'était pas comme ses parents, avides d'être bien vue des autres, Aela se fichait de tout ça, elle détestait d'ailleurs les cocktails et la harpe. Mais ils ne pourraient pas comprendre, ils avaient tout les deux vécus à Poudlard une scolarité normale, et même s'ils avaient terrorisé quelques élèves, ils n'avaient pas été contraints à se battre où à regarder la mort à douze ans.

Son monde était maintenant différent du leur, ici on avait des problèmes plus grave que de connaître le sang des autres. Personne ne faisait attention aux prétentieux qui se croyaient supérieurs, on les laissait parler. Aela était née comme des dizaines de sorciers dans une nouvelle génération. Et là, rien ne pourrait la sauver, pas même son sang. Ils étaient tous sur un pied d'égalité, dans la même galère. Se serait mentir que de dire qu'elle n'avait pas cillé lorsqu'un né-moldu avait été sauvagement tué dans l'arène. Elle sentait tout à coup un élan de rébellion déferler dans ses veines.

C'est à partir de ce jour que la jeune sorcière s'appliqua à changer, à s'ouvrir aux autres et à penser par elle même. Ce fut une période difficile, où distinguer les mensonges de la vérité n'était pas évident. Ses parents lui avaient appris et dis tellement de chose qu'elle ne savait même pas lesquels étaient vrais et lesquels complètement faux. Les né-moldu volaient-ils vraiment les baguette? Étaient-ils réellement mauvais? Voulaient-ils renverser les sorciers? Dans ce cas Vous-Savez-Qui voulait simplement les protéger, non? Éliminer le danger et les parasites. Aela dû ainsi réapprendre, regarder son monde d'un autre œil et apprendre de nouvelles valeurs.



Dernière édition par Aela C. Derrien le Ven 5 Juil - 19:46, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMIN PSYCHOTIQUE EN VOIE DE GUÉRISONCinquième AnnéePompom Bleu

ADMIN PSYCHOTIQUE EN VOIE DE GUÉRISON
Cinquième Année
Pompom Bleu



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 252
◗ CRÉDITS : (avatar) wild heart ; (gifs) tumblr & wild heart ; (code) love.disaster

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Ven 28 Juin - 12:19

Bienvenue jolie demoiselle **
Je vois que ta fiche est déjà très bien entamée, mais je te souhaite quand même bonne chance pour la fin !
Par contre, Bella est déjà prise par un PV, donc ça serait super si tu pouvais changer d'avatar :/ (et si tu n'as pas d'idées, le staff est là pour t'aiguiller, donc n'hésite pas)
Bref, j'espère que tu te plairas parmi nous calin8

_________________

ZEPPELIN JUDE HEMINGWAY
but innocence is gone and what was right is wrong ; i'm bleeding out if the last thing that i do is bring it down i'll bleed out for you ; so i bare my skin and i count my sins and i close my eyes and i take it in i'm bleeding out i'm bleeding out for you ● bleeding out - imagine dragons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


◗ HIBOUX ENVOYÉS : 14

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Dim 30 Juin - 15:37

derien coeur (je pouvais pas passer à coté)
jude a tout dit, bienvenue sur le forum lovely 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sixième Année S

Sixième Année S



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 26
◗ CRÉDITS : Tumblr

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Dim 30 Juin - 18:24

D'accord, après deux jours de recherches je pense avoir trouvé mon bonheur en avatar, je finis ma fiche dans la semaine :D
Merci pour l’accueil :3
Oui Derrien <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMIN A LA FACE DE GNOCCHI (QUI AIME LES BOULES)6ème annéepréfète verte

ADMIN A LA FACE DE GNOCCHI (QUI AIME LES BOULES)
6ème année
préfète verte



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 273
◗ CRÉDITS : © Shiya

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Dim 30 Juin - 18:38

Oh ! Je suis rassurée que tu aies trouvé une alternative, j'avais vraiment peur que ça te dégoute de devoir changer... Même que je poste de mon portable juste pour exprimer ma joie \o/
Hâte de voir ta fiche <3 et bienvenue quand même, aussi chou

_________________

Pride & Prejudice
Where there is desire there is gonna be a flame. Where there is a flame someone's bound to get burned. But just because it burns doesn't mean you're gonna die. You've gotta get up, and try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sixième Année S

Sixième Année S



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 26
◗ CRÉDITS : Tumblr

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Mer 3 Juil - 16:58

T'inquiète, je trouve toujours mon bonheur, même si ça doit prendre des jours entiers \o/
En tout cas voila, je crois avoir fini, alors j'attends le verdicts avec impatience *-*

(J'en profite pour demander si c'est normal que lorsque je réponds à un message je n'ai aucun smiley à gauche ni la barre avec "Gras, italique, souligner, les couleur etc" ?)

_________________


Slytherin Girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMIN PSYCHOTIQUE EN VOIE DE GUÉRISONCinquième AnnéePompom Bleu

ADMIN PSYCHOTIQUE EN VOIE DE GUÉRISON
Cinquième Année
Pompom Bleu



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 252
◗ CRÉDITS : (avatar) wild heart ; (gifs) tumblr & wild heart ; (code) love.disaster

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Mer 3 Juil - 17:09

On s'occupe de ta fiche le plus rapidement possible, ma belle **

Pour ce qui est des réponses, ça me fait exactement pareil depuis le changement de Forumactif, et je ne sais pas du tout comment y remédier. Du coup, je n'utilise que les réponses rapide (parce que là, pas de soucis) mais je peux rien te dire de plus :/ En tous cas, t'es pas la seule avec qui ça ne marche pas dead

_________________

ZEPPELIN JUDE HEMINGWAY
but innocence is gone and what was right is wrong ; i'm bleeding out if the last thing that i do is bring it down i'll bleed out for you ; so i bare my skin and i count my sins and i close my eyes and i take it in i'm bleeding out i'm bleeding out for you ● bleeding out - imagine dragons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sixième Année S

Sixième Année S



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 26
◗ CRÉDITS : Tumblr

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Mer 3 Juil - 17:25

    D'accord mouton 
    Arf, cette mise à jour embête tout le monde!

_________________


Slytherin Girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité




MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Mer 3 Juil - 22:14

Officiellement, je te souhaite la bienvenue ma belle. J'ai adoré ta fiche, j'adore ton nouvel avatar comparé à Thorne dont je n'étais pas spécialement fan(vive Disney Channel), j'espère vivement qu'on se fera un lien sous peu :3 N'hésite pas à demander, on y réfléchit dès que possible.

Ah oui, j'ai oublié, tu as été répartie à ... Slytherin !
Revenir en haut Aller en bas

avatar


ADMIN A LA FACE DE GNOCCHI (QUI AIME LES BOULES)6ème annéepréfète verte

ADMIN A LA FACE DE GNOCCHI (QUI AIME LES BOULES)
6ème année
préfète verte



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 273
◗ CRÉDITS : © Shiya

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Mer 3 Juil - 22:20

Je précise tout de même qu'on officialisera la validation à l'ouverture du forum, qui ne va pas tarder d'ailleurs ! Bienvenue ma belle, il nous faudra bien évidemment un lien, entre rousses de Slytherin chou

_________________

Pride & Prejudice
Where there is desire there is gonna be a flame. Where there is a flame someone's bound to get burned. But just because it burns doesn't mean you're gonna die. You've gotta get up, and try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sixième Année S

Sixième Année S



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 26
◗ CRÉDITS : Tumblr

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Mer 3 Juil - 22:24

Je suis contente que la fiche t'ait plu :3 C'est vrai que finalement Nadia et plus adaptée que Bella, mais j'ai mis du temps à la dénicher celle la!

Slytherin, me voilaaaaa youpi 

Oh oui Blue, avec plaisir *-*

_________________


Slytherin Girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sixième AnnéePompom Jaune

Sixième Année
Pompom Jaune



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 110
◗ CRÉDITS : Minie.

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Mer 3 Juil - 22:32

Bienvenuuuue Miss Derrien love you 

_________________

Everything is appearance, right ? However appearance is a curtain, behind which we can do whatever we want, but sometimes you have remove it. So, look into my eyes and see who I really am.. †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sixième Année S

Sixième Année S



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 26
◗ CRÉDITS : Tumblr

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Mer 3 Juil - 22:41

    Merciiiii chère Poufi calin8 

_________________


Slytherin Girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMIN HYSTÉRIQUEMENT SADIQUEInfirmière

ADMIN HYSTÉRIQUEMENT SADIQUE
Infirmière



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 161
◗ CRÉDITS : (c)Luly

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Jeu 4 Juil - 7:42

Fuhfuuuuh <3
Bienvenue x)

_________________

Je parle en indianred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMIN PSYCHOTIQUE EN VOIE DE GUÉRISONCinquième AnnéePompom Bleu

ADMIN PSYCHOTIQUE EN VOIE DE GUÉRISON
Cinquième Année
Pompom Bleu



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 252
◗ CRÉDITS : (avatar) wild heart ; (gifs) tumblr & wild heart ; (code) love.disaster

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Jeu 4 Juil - 9:45

Je suis vraiment ravie de te compter (presque) officiellement parmi nous, ta fiche est vraiment top fifou 
Cependant, en tant qu'admin ultra-chiante, je suis obligée de relever la date de la dernière anecdote de ton histoire, qui ne correspond pas *pastaper* Les jeux n'ont été instaurés qu'à la rentrée 1995, et ont ainsi eu lieu vers mars 1996. Donc, juste modifier ça, et ce sera vraiment parfait love you 
(au passage, je voudrais bien réserver un petit lien **)

_________________

ZEPPELIN JUDE HEMINGWAY
but innocence is gone and what was right is wrong ; i'm bleeding out if the last thing that i do is bring it down i'll bleed out for you ; so i bare my skin and i count my sins and i close my eyes and i take it in i'm bleeding out i'm bleeding out for you ● bleeding out - imagine dragons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sixième Année Poursuiveuse Rouge

Sixième Année
Poursuiveuse Rouge



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 251
◗ CRÉDITS : Bazzart.

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Jeu 4 Juil - 12:44

Bienvenue bella balloon Serpentard, qu'est-ce que c'est étonnant héhé 

_________________

I'm lost ∞


❝ When you smile, I smile.❞
© Freedom.thief
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sixième Année S

Sixième Année S



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 26
◗ CRÉDITS : Tumblr

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Ven 5 Juil - 7:13

Merci love you
Serpentard dominera le monde ! superman 
 

_________________


Slytherin Girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMIN HYSTÉRIQUEMENT SADIQUEInfirmière

ADMIN HYSTÉRIQUEMENT SADIQUE
Infirmière



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 161
◗ CRÉDITS : (c)Luly

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Ven 5 Juil - 7:35

Never.









x'D

_________________

Je parle en indianred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sixième Année S

Sixième Année S



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 26
◗ CRÉDITS : Tumblr

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Ven 5 Juil - 19:48

Jude, c'est corrigé! Désolée j'ai vraiment de gros problèmes avec les dates. hello
Dès qu'il y a des chiffres et des calculs mon cerveau se bloque et je vois un singe qui joue des timbales.

_________________


Slytherin Girl


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


MAÎTRE DU JEU

MAÎTRE DU JEU



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 92
◗ CRÉDITS : Moriarty

MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3 Ven 12 Juil - 17:38




Félicitations !

Le staff est ravi de t'annoncer que tu es désormais validé, et que tu es réparti dans le groupe Slytherin. C'est un super groupe, hein ? Tu es content, ça se voit ! Nous espérons que tu te plairas parmi nous, et que tu réussiras à t'approprier ton personnage et à t'éclater en RP.
Si tu as des questions ou que tu n'as pas bien saisi quelque chose, n'hésite pas à nous le demander ici même ou bien par MP, nous nous ferons un plaisir de te répondre au plus vite. Tu peux aussi aller faire un tour sur la Chat Box, si ce n'est pas déjà fait, on te fera un accueil du tonnerre, tu peux compter la dessus !


N'oublie surtout pas ...

Maintenant que tu es validé, n'oublie pas de :
recenser ton avatar, ta baguette et ton patronus dans les listes se trouvant ici. Si tu ne le fais pas, quelqu'un risquerait de te les piquer, alors tu es prévenu !
créer tes fiches de liens et de rps dans les forums appropriés. Si tu n'as pas de codes pour tes fiches, ne t'inquiète pas, nous t'en proposerons quelques uns.
demander les éventuels postes ou clubs que tu souhaiterais (ex : quidditch, poste de préfet, cheerleader, etc).
et surtout, n'oublie pas de passer nous faire un petit coucou sur la Chat Box, car on ne mord pas et on sera ravi de t'accueillir sur Felix Felicis comme il se doit !


_________________

nope (for the moment)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Aela C. Derrien - Donne des cookies :3

Revenir en haut Aller en bas

Aela C. Derrien - Donne des cookies :3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis :: AVANT DE COMMENCER :: Cérémonie de Répartition :: Fiches validées-