Partagez|

Kelsie Hope Johnson ✣ Everything is appearance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar


Sixième AnnéePompom Jaune

Sixième Année
Pompom Jaune



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 110
◗ CRÉDITS : Minie.

MessageSujet: Kelsie Hope Johnson ✣ Everything is appearance. Sam 13 Juil - 9:08



Kelsie Hope Johnson.

Everything is appearance, right ?



16 ans ✣ Américaine ✣ En couple ✣ Sang-mêlé


Charismatique, c'est ce qui défini le mieux Kelsie. Elle a le don de séduire, d'influencer voir fasciner par sa simple présence. Prétentieuse et hautaine, elle a une très haute opinion d'elle-même et ne s'en cache pas. Vaniteuse, elle sait qu'elle l'est et elle aime entretenir ce côté sur-joué qu'elle a su si bien apprivoiser avec le temps. Franche, sûrement même un peu trop au point de parfois paraître blessante. Kelsie est une fille très exigeante, tant avec elle-même qu'avec son entourage. Toujours très soignée, bien maquillée et vêtue, elle ne cautionne pas le laisser aller. Persévérante et ambitieuse, elle l'est dans tout ce qu'elle entreprend, surtout dans sa passion, le cheerleading. Persuasive aussi, elle sait manipuler les gens, surtout les garçons pour leur soutirer ce qu'elle veut. Avec les filles par contre, c'est plus compliqué, car elle est obligé de sortir ses griffes. Quelque peu sensible, comme tout le monde au fond et un brin susceptible, elle a tendance à se remettre en question pour pas grand chose, même si elle ne le montrera jamais. Qu'on l'aime ou qu'on la déteste, peu lui importe, tant qu'on parle d'elle.



A ajouter:
 


Dernière édition par Kelsie Johnson le Mar 16 Juil - 19:18, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sixième AnnéePompom Jaune

Sixième Année
Pompom Jaune



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 110
◗ CRÉDITS : Minie.

MessageSujet: Re: Kelsie Hope Johnson ✣ Everything is appearance. Sam 13 Juil - 9:09

‘‘Boys.’’

Just play with you.


William Hodness
J'ai des sentiments pour toi, c'est indéniable. Mais pourquoi ? Ça, je ne le sais pas. En fait, je crois que je t'aime autant que je te déteste. Je suis consciente que cette relation me fait du mal, mais c'est comme si un fil invisible me reliait à ta personne. Au départ, tu étais un simple ami, nous faisions les quatre-cent coups ensemble et j'aimais ça. Je pensais pouvoir jouer avec toi. On se cherchait, un jour ensemble, le lendemain simples amies. C'était marrant, jusqu'à ce que je me rende compte que je venais de perdre le jeu. Car oui, je me suis attaché, plus que je ne l'aurais du et aujourd'hui, même si j'essaye de me persuader que non, je suis réellement amoureuse de toi. Tu vois comment je parle ? J'ai l'impression d'être comme toutes ces midinettes qui encombre le château et ça, c'est de ta faute. Comment en suis-je arrivé là ? Je n'en sais rien, mais ce que je sais, c'est que lorsque tu me repousses, sa me fait mal. Très mal. Pourtant je souris et je tourne cela à la rigolade, comme pour essayer de te convaincre que je joue toujours à ce jeu que nous avons commencé il y a de ça plusieurs années maintenant, mais au fond, je suis sûre que tu n'es pas dupe, que tu sais que tout cela n'est que façade. Après tout, ce n'est pas difficile à deviner, car à présent, j'ai du mal à me contrôler lorsque je te vois avec toutes ces filles. Tu n'imagines même pas à quel point cela m’énerve ! Au départ, j'essayais de rester stoïque face à tout cela, mais tu me connais, j'ai beaucoup de mal à contenir ma colère. Alors, je t’envoie bouler, je te crache toute ma haine à la figure et je me promet à moi-même de ne plus t'adresser la parole. Mais nombreuses sont les promesses que j'ai bafouée, puisqu'à chaque fois, je reviens. C'est plus fort que moi, j'ai besoin de toi. Je sais que tu tien à moi, sinon tu ne passerais pas autant de temps en ma compagnie, mais je suis consciente que les relations sérieuses ne sont pas dans ton optique, que tu préfères passer une nuit avec moi plutôt que de t'engager sur le long terme, mais j'accepte la situation, même si aujourd'hui, le jeu devient de plus en plus difficile et que je ne suis pas sûre qu'il en vaille la chandelle.
Prénom Nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec elementum, mauris quis vehicula mattis, magna urna suscipit turpis, eu hendrerit elit dolor nec odio. Nulla aliquam auctor ante vel pretium. Suspendisse laoreet nibh at mi consectetur, id sodales arcu facilisis. Praesent nisl nisl, eleifend sed faucibus posuere, volutpat posuere turpis. Integer pharetra purus ac varius pellentesque. Sed id tortor non ligula molestie molestie. Proin et luctus massa, sit amet eleifend justo. Nam nunc tellus, egestas et eros eu, porta sollicitudin tellus. Cras imperdiet magna pulvinar mollis elementum. Aenean convallis egestas porttitor. Morbi bibendum interdum est a cursus. Praesent feugiat condimentum accumsan. Cras ultricies massa bibendum, mattis tellus ac, ultricies magna.



Spoiler:
 


Dernière édition par Kelsie Johnson le Mer 18 Sep - 10:54, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sixième AnnéePompom Jaune

Sixième Année
Pompom Jaune



◗ HIBOUX ENVOYÉS : 110
◗ CRÉDITS : Minie.

MessageSujet: Re: Kelsie Hope Johnson ✣ Everything is appearance. Sam 13 Juil - 9:10

‘‘Girls.’’

Jealousy will kill you.


Jude Hemingway
Je crois qu'avant l'année dernière, je n'avais jamais réellement porté d’intérêt à ta personne. Tu faisais partit de ces filles que je n'appréciais pas. Je ne sais trop pour qu'elle raison, c'était ainsi et c'est tout. De toute manière, je suis certaine que cela était réciproque. Nous sommes très différentes toutes les deux, suffisamment dissemblables pour ne jamais avoir eu besoin d'avoir affaire l'une à l'autre. Pourtant, un événement à su nous rapprocher. Les Hogwart Games. J'ai perdu un ami, quelqu'un qui m'étais très proche lors de cette chose que la plupart des gens osent appeler un jeu. Sa mort fut brutale et je crois qu'aujourd'hui encore, je ne m'en suis pas totalement remise. J'étais aller me recueillir sur sa tombe au Panthéon, mes larmes coulaient et mon désarroi était tel que je n'ai même pas fait attention à ton arrivé. Néanmoins, toi tu m'as vu. Tu as vu ma peine et tu m'as prise dans tes bras. Je crois qu'à ce moment précis, toutes les choses que j'avais à te reprocher se sont envolées. Je ne saurais comment l'expliquer, mais je pense que le décès d'un être qui nous était cher à toute les deux à fait disparaître cette animosité qui régnait entre nous. Nous avons quelques peu parlé et sans le vouloir je t'ai montré une face de ma personnalité que peu de gens peuvent prétendre connaître. Je ne saurais dire ou en est notre relation aujourd'hui, puisque nous ne nous sommes pas revue depuis ce jour, mais je pense qu'après un tel choc partagé, la meilleure chose à faire serait de tirer un trait sur le passé.
Eva Calloway
Je te déteste ! Ou du moins, j'essaye. Tu sais, c'est dur de tourner la page sur une relation telle que la notre, mais après le coup que tu m'as fais, je crois bien que je n'arriverais jamais à te pardonner. Pourquoi t'as tout fichu en l'air, hein ? Au fond, peut-être que tu ne tenais pas à moi autant que tu le disais.  Ouai, c'est sûrement ça, parce qu'entre amie, on se soutient toujours. Toi par contre, t'as préféré prendre le partie d'une inconnue plutôt que le mien et ça, sa me reste en travers de la gorge. Je me souviens encore de ma première année, je ne connaissais personne ici et toi, tu es venue vers moi, sûrement attiré par mon accent américain. Tu m'as expliqué comment fonctionnait ce château, étant donné que tes sœurs y étaient déjà. Puis, on s'est attaché l'une à l'autre, on est devenue très amies et malgré nos maisons différentes, on passait beaucoup de temps ensemble, jusqu'à ce que je vois ton vrai visage, l'année passée. Je m'en souviens comme si c'était hier. J'étais en train de me prendre la tête avec une idiote de Serdaigle et toi, tu n'as pas trouvé mieux à faire que de la défendre, de prendre son partie et donc, de me tenir tête. Ce n'est pas vraiment le genre de comportement qu'adopte une amie. Alors, depuis un an, on ne s'adresse plus la parole. Tu n'existes plus pour moi, ou plutôt, j'essaye de montrer aux gens que je m'en fiche de toi, que tu n'es qu'une hypocrite et que j'ai tourné la page qui me reliait à toi. Pourtant, tu me manques. Ouai, même après ce que tu m'as fais, j'arrive encore à penser à toi. Je me hais de le faire, surtout quand je vois avec qui tu passe ton temps maintenant. Surtout quand je vois que tu ne m'adresse même plus un regard et que tu n'as jamais tenté de faire quoi que ce soit pour te faire pardonner. Je te hais profondément, je hais la façon dont tu as brisé notre amitié, mais c'est plus fort que moi, je n'arrive pas à t'oublier. Pourtant, je sais qu'on ne pourra plus jamais associer nos deux noms, mais bêtement je continue à espérer qu'on retrouve notre complicité. Mais visiblement, tu n'en as rien à faire alors, vie ta vie et je ferais la mienne de mon côté.

Blue P.-Jones
Je crois que notre relation pourrait être la définition exacte du mot rivalité. Nous sommes de la même année et c'est donc depuis notre premier jour ici que nous nous imposons cette guerre sans fin. Tu te prend pour la reine d'Hogwart, mais ce n'est pas de chance pour toi, car Hogwart n'a qu'une seule reine et c'est moi. Tu essayes tant bien que mal de me surpasser, mais tu n'y arriveras jamais alors, tu ferais mieux de lâcher l'affaire et d'arrêter d'essayer de te montrer de la sorte. Tu es belle, il faut l'avouer, mais je le suis davantage. Tu es intelligente aussi, mais pas plus que moi. Au fond, tu n'es qu'une pâle copie de ma personne et ça, il faudra bien que tu te le rentre un jour dans la tête. Pourtant, tu continue, car je vois bien tes petits regards en coin lorsque je passe près de toi. Peut-être essaye tu de me copier ? Ouai, c'est sûrement ça. Au fond, je te comprend un peu à ce niveau, car ça doit être difficile de vivre dans mon ombre. Pourtant, ta place est là, dans l'ombre. Au fil des années, cette rivalité n'a fait qu'empirer. Je ne dirais pas que tu es ma pire ennemi, puisqu'il est rare que nous nous adressions la parole et qu'à vrai dire, ta personne ne m’intéresse pas plus que ça. Non, tu es simplement une fille qui essaye de me voler la vedette et je n'aime pas ça, alors, je compte bien continuer à te prouver que je suis meilleure que toi, dans tout les domaines. Le jeu n'est pas terminé et il ne s’achèvera qu'une fois que tu ouvrira les yeux et que tu avoueras enfin que je suis plus populaire que toi.
Gabrielle Ross
Tu m'as sauvé, et je t'en suis reconnaissante. Bon, on ne peut pas dire que ma vie était en danger, puisque j'étais simplement là au mauvais endroit, au mauvais moment. Je me rendait sur le terrain de Quidditch afin d'aller parler à un ami à moi après la fin de son match et je me suis retrouvée prise en grippe entre une dizaine de garçons, tous aussi énervés les uns que les autres. Visiblement, le score du match était contestable et d'après ce que j'ai pu attendre avant que tu n'arrives, il y avait eu tricherie. Bref, ils se criaient les uns sur les autres, puis ont commencés à se battre. J'ai bien tenté de m'en aller, de bousculer l'un des garçons afin de me frayer un chemin pour sortir de ce traquenard, mais on ne peut pas dire que les joueurs de Quidditch sont frêles, alors malgré toute la force avec laquelle j'ai tenté de pousser l'un d'entre eux, il n'y avait rien à faire, j'étais prise au piège. Un coup de points passa à quelques centimètres de mon visage et c'est à ce moment-là que j'ai sentit une main prendre la mienne et me tirer vers l'arrière. En moins de temps qu'il ne fallut pour le dire, tu m'avais sortit de là. Je ne sais trop comment d'ailleurs, mais en tout cas, je t'en remercie. Sans toi, j'aurais certainement arboré pendant plusieurs jours un affreux coquard ! Le pire a donc été évité. Nous avons par la suite passé l'après-midi ensemble, ce qui nous à permis d'échanger quelques mots et de nous connaître un peu. Nous sommes loin d'être des amies, mais si un jour tu as un problème, sache que j'ai une dette envers toi et que de par ce fait, tu peux compter sur moi.

Aela Derrien
Avant nous étions amies, jusqu'à ce que par je ne sais qu'elle lubie tu te décide à changer du tout au tout. A partir de ce moment-là, j'ai pris mes distances avec toi. Je n'avais rien contre toi, je crois simplement que nous n'avions plus rien à faire ensemble. Puis est venu le jour où je me suis mise en couple avec William. C'est là que j'ai réellement ouvert les yeux sur toi. Tu m'avais raconté beaucoup de choses lorsque nous étions encore en bons termes et crois moi, tu n'aurais pas du. A présent, je comprend pourquoi tu tenais tant à reprendre contact avec lui et bien qu'il me rappelle souvent à quel point tu es insignifiante à ses yeux, je ne suis pas dupe, je vois bien les petits regards que tu lui lance lorsque vous vous croiser. Non, je ne suis pas jalouse. Et puis de toute manière, de quoi serais-je jalouse ? D'une petite rousse sans défense qui essaye tant bien que mal de se faire un nom à Hogwart ? Certainement pas. Je suis bien meilleure que toi dans tous les domaines et ça, personne ne pourrait dire le contraire. Prenons le Cheerleading par exemple. Je me demande bien ce que tu fais dans l'équipe de ta maison d'ailleurs, car tu n'es même pas fichu de faire correctement une simple rondade. Mais ce n'est pas la seule chose, puisque bien sûr, je suis plus jolie que toi. Plus attirante et surtout plus rusée. En somme, je n'ai rien à t'envier. Alors si tu crois que tu vas pouvoir me la faire à l'envers, tu te met le doigt dans l’œil. Tu n'es qu'une hypocrite et tu cache bien ton jeu derrière cette soi-disant nouvelle personnalité. Je te conseil de garder tes distances avec William, car je t'ai à l’œil et à la moindre entourloupe, je n'hésiterais pas à sortir les griffes.
Eowyn Davenport
Regardez moi cette fille en train de transformer son nez à longueur de journée ! T'es pitoyable ma pauvre. Si tu crois que changer la couleur de tes cheveux ou faire pousser tes dents te placera sur une marche plus haute dans l'échelle sociale d'Hogwart, tu te trompe. Tu es toujours au fond du trou, en compagnie des ringards de l'école. Je n'ai jamais pu te voir. Même lorsque j'étais encore amie avec Eva, tu n'étais à mes yeux que la lamentable fille qui la suivait partout comme un petit chien. D'ailleurs, peut-être que tu détint sur elle aujourd'hui, car lorsque je vous vois toutes les deux, je ne fais plus grandes différences. Je ne t'aime pas, ça c'est indéniable, mais tu me le rend bien. Au fond, c'est marrant d'avoir des ennemis comme toi, car au moins, lorsque je te fais des crasses, tu répliques. Ou du moins, tu essayes, puisque tu ne sembles pas assez intelligente pour me surpasser. Mais à ce niveau, je ne peux pas t'en vouloir, puisque personne ici ne m'arrive à la cheville. Bref, c'est marrant de te tourner en ridicule. Sa me fait passer le temps lorsque je m'ennuie. D'ailleurs, j'aime beaucoup venir te voir à l'entraînement et à chaque fois j'espère de tout mon cœur que William te coupe un bras par inadvertance. Sa serait marrant, nan ? Aller, continue d'essayer de m'atteindre, même si je pense que ce n'est pas près d'arriver. Mais bon, ne t'inquiète pas, je t'attendrais, car c'est amusant de te voir t’énerver.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Kelsie Hope Johnson ✣ Everything is appearance.

Revenir en haut Aller en bas

Kelsie Hope Johnson ✣ Everything is appearance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felix Felicis :: AVANT DE COMMENCER :: Gestion du personnage :: Relations du personnage-